Le top 5 des meilleurs « photophones » sous Android

Pour certains, la dimension photographique est essentielle à l’heure d’acheter un smartphone. Si vous voulez un bon appareil fonctionnant sous Android, alors, vous devriez trouver votre bonheur dans notre sélection de « photophones ».

C’est désormais une dimension centrale sur de nombreux smartphones, la capacité à faire de bonnes photographies et on ne parle pas (seulement) de selfies. Mais, quand on ne s’y connait pas, faire le tri peut vite représenter quelques difficultés. Comment faire pour bien choisir un « photophone » entre capteur, pixels, algorithme de traitement ou encore usage de l’intelligence artificielle. Découvrez nos cinq modèles favoris de « photophones » fonctionnant sous Android.

Le Google Pixel 3 XL : l’un des tous meilleurs « photophones »

 « photophones » Android Pixel 3 XL

On commence avec sans aucun doute le must et un des smartphone qui était très attendu par les fans d’Android en France. Après un lancement limité internationalement pour les deux premiers modèles, on peut désormais avoir les 3 modèles à partir de 750 – 800 euros sur Internet. C’est un somme mais cela reste aussi beaucoup plus raisonnable qu’un iPhone.

Que vaut-il du côté de la photographie ?  Cela peut paraître surprenant sur le papier puisqu’il a un seul capteur de 12 Mpx. Quand la tendance est à 2 ou plus et à faire gonfler le compteur, c’est un pari. Mais, c’est là que l’expertise logicielle de Google tombe à point avec la gestion parfaite de la majorité si ce n’est la totalité des conditions de prise de vue. Mise au point très rapide, images détaillées, tons naturels… de jour tout est au point. De nuit, il y a bien sûr une baisse de qualité mais le smartphone s’en sort encore très bien parmi les « photophones ». A l’avant, deux modules photos de 8 Mpx, le second comptant notamment sur un grand-angle, idéal pour les selfies de groupe.

Le Huawei Mate 20 Pro : un triple capteur photo

 « photophones » Android Huwai Mate 20 Pro

Attention les yeux, le tarif se révèle ici sans compromis. Il faut ainsi débourser 999 euros sur Amazon pour mettre la main sur le bijou de Huawei. Mais autant vous dire que vous ne devriez pas être déçus par le résultat. C’est le premier smartphone à avoir opté pour un triple capteur photo et celui-ci s’est révélé être une parfaite réussite pour le constructeur chinois. Si le concept a depuis été imité sur d’autres « photophones », il n’a pas été égalé. On trouve donc un capteur de 40 mégapixels avec objectif ouvrant en f/1.8, un second appareil ultra grand-angle de 20 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.2, et enfin l’appareil  téléphoto de 8 mégapixels ouvrant en f/2.4.

L’intelligence artificielle permet de reconnaître la configuration et d’adapter automatiquement les réglages si vous êtes un peu perdus. Le HDR est parfaitement bien réussi pour ne pas brûler l’image et le grand angle peut être utilisé pour un mode « super macro » qui devrait plaire par sa précision.

Le Huawei P20 Pro : une très bonne alternative plus abordable

 « photophones » Android Huawei P 20 Pro

Si le modèle précédent est un peu hors budget, son petit frère constitue aujourd’hui une alternative très séduisante et qui s’achète à partir de 620 euros.

On  retrouve donc aussi sur cet appareil le triple capteur à l’arrière. Cette fois, c’est un capteur de 20 mégapixels monochrome avec un objectif qui ouvre à f/1.6, le second est de 40 mégapixels RGB, avec l’objectif ouvrant à f/1.8 et un dernier de 8 mégapixels téléphoto ouvrant à f/2.4. Ils donnent ensemble une meilleure image grâce au recours de l’intelligence artificielle. Le résultat est bluffant et l’un des meilleurs « photophones » à prix abordable.

Le OnePlus 6T : une référence et une facilité de prise en main

 « photophones » Android OnePlus 6T

OnePlus a un défaut majeur du point de vue des consommateurs. L’entreprise lance tout simplement beaucoup trop d’appareils. Résultat ? Il peut vite devenir obsolète ou bien on n s’y retrouve plus. Mais, s’il y a un modèle, à retenir (pour l’instant), c’est bien le OnePlus 6T. Son prédécesseur se rapprochait déjà de ce que l’on espérait mais celui-ci passe définitivement au niveau supérieur et une référence parmi les « photophones ».

Au programme donc un double capteur à l’appareil, le premier de 16 mégapixels avec un objectif ouvrant à f/1,7 et un second de 20 mégapixels ouvrant lui aussi à f/1.7. La différence se fait surtout au niveau des photosites (1,22 µm contre 1,00). Le second sert surtout à enregistrer davantage de lumière, utile pour les modes nuit ou portrait, deux modes dans lesquels l’appareil s’en sort vraiment très bien pour un milieu de gamme. Surtout, le logiciel est pensé pour sa facilité de prise en main avec des modes accessibles pour les débutants et d’autres plus spécialisés qui feront le bonheur des amateurs éclairés.

Le Xiaomi Redmi Note 6 Pro : prix et qualité

 « photophones » Android Xiaomi Note 6 Pro

Et si le Graal venait de l’est ? La marque Xiaomi a parfaitement réussi son intégration sur le marché mondial du smartphone en s’appuyant sur deux aspects : le prix et la qualité. Nous ne sommes pas sur un modèle haut de gamme loin de là. Mais, pour un smartphone qui se trouve à moins de 200 euros chez Amazon, difficile de faire mieux. Ce modèle s’appuie sur les forces du Redmi Note 5 en reprenant le vrai point fort de son prédécesseur le Redmi Note 5 pour le module photo au dos.

On y trouve un capteur de 12 mégapixels avec des photosites de 1,4 µm, d’un objectif à ouverture f/1,9, et un capteur secondaire de 5 mégapixels (f/2,2 et 1,12 µm). Ce dernier et à mesurer la profondeur. A l’avant en revanche, c’est beaucoup plus limité malgré la présence de deux modules photos. Petit bémol côté logiciel avec l’ajout d’un filigrane sur les photos dans les fonctions par défaut (que vous pouvez retirer) et de petits ralentissements à l’usage. Sans doute l’un des meilleurs « photophones » petit prix.

Source: https://www.objetconnecte.net/

  • tags

Récents posts

Laisser un commentaire:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*